#

Métier du courtier immobilier

MÉTIER COURTIER IMMOBILIER : HIER À AUJOURD'HUI

Le métier de courtier immobilier révélé au grand public d’hier à aujourd’hui. Cet ouvrage a pour but d’ouvrir une fenêtre sur les réalités du métier de professionnel de l’immobilier au Québec afin de démystifier certaines croyances populaires qui ne sont pas en leur faveur et aussi de brosser une image plus claire de leur travail quotidien à négocier, tant au niveau contractuel que familial, pour réussir à équilibrer les deux cotés de la médaille.

#

L'HISTOIRE ET LE FONCTIONNEMENT DES PREMIÈRES TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES.

Le parc immobilier du Québec a commencé à voir le jour avec des bâtiments d’importance au milieu des années 1600, et peu à peu d’autres maisons ont été construites par la Couronne et de riches individus de l’époque. Il aura fallu plusieurs dizaines d’années avant que les premières transactions immobilières puissent voir le jour. À l’origine, les notaires étaient mandatés pour établir les modalités et conditions de vente des immeubles entre les acheteurs et vendeurs. Plusieurs autres dizaines d’années ont été nécessaires avant de voir intervenir les premiers représentants immobiliers autorisés par de grandes sociétés afin de trouver des acheteurs intéressés à acquérir leurs immeubles et autres biens immobiliers.

Le métier de courtier, agent ou représentant dans le domaine de l’immobilier au Québec était né. Il a fallu attendre au début des années 1900 en Amérique du Nord pour voir apparaître les premières agences immobilières. Plus précisément Monsieur Albert Lepage fonda A.E. LePage au début du 19ième siècle que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Royal Lepage qui a vu le jour en 1984. L’agence Century 21 en 1971, Remax en 1973, Le Groupe Sutton en 1983 et le Réseau la Capitale Vendu en 1991.

L'ÉVOLUTION DU TRAVAIL DE COURTIER EN IMMOBILIER DEPUIS 1950.

L’histoire dans ce domaine de 1960 à 2010 se divise en trois parties distinctives. La première partie se situe approximativement entre 1950 et la fin de 1960. À ce moment, les hommes travaillant dans ce domaine sont laissés à eux-mêmes, ils doivent user de toute leur imagination pour attirer les acheteurs et vendeurs afin de faire affaires avec eux, surtout au début des années 50. En 1955, la première chambre immobilière au Québec voit le jour, elle vient donner un appui de taille aux précurseurs du métier afin d’établir une base et réglementer en partie le marché immobilier.

Il faut attendre au début des années 1970 pour voir émerger les premières agences immobilières avec des équipes pour développer plusieurs territoires du Québec. Le développement économique des années 70 donne une envolée au marché immobilier sur l’ensemble du territoire mais plus précisément dans les grands centres urbains. Cette ère de développement dans ce domaine se prolonge jusqu’à la fin des années 1980 pour amener plusieurs courtiers à travailler au développement du métier en raffinant leurs techniques de travail. Le dernier grand changement dans le domaine s’effectue entre 1995 à aujourd’hui avec les nouvelles technologies et surtout l’avènement du réseau Internet. Les courtiers immobiliers vivent un changement radical dans la façon de faire de l’immobilier.